Pipes en terre de nos campagnes

Ce forum est dédié aux pipes et fragments de pipes découverts dans nos campagnes.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Naissance d'une passion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 46
Date d'inscription : 18/01/2017

MessageSujet: Naissance d'une passion   Mer 18 Jan - 15:14

Tout commence par un « Burnout ». Puis arrive les activités extérieures comme thérapie notamment les marches à travers la campagne.

Au fil de ces ballades je me lie d’amitié avec 2 personnes qui m’explique l’histoire de la région et plus particulièrement l’épisode 14/18 qui a sévèrement bousculé le visage des campagnes.

Lors de ces discutions un détail m’interpelle, après-guerre dans une région dévastée, les enfants parcouraient les champs en quête de morceaux de métaux divers pour arriver à mettre quelque chose dans la marmite. Et s’il restait encore des vestiges ???

Ainsi un après-midi je décide d’aller vérifier non loin de la maison dans un champ si je voyais quelque chose. Et là « Bingo » !!! Une masse oxydée circulaire qui pourrait bien être un bouton. Je continue et voilà un étui, puis un autre, une bille de plomb, un bouton, une ogive de balle, mince alors !!!!

De retour à la maison je démarre l’ordi pour en savoir plus et chercher à quoi correspondent mes trouvailles.

Ces recherches m’orientent vers des forums de détection. Je m’inscris sur deux d’entre eux (un national et un régional) et passe pour « Biloute » avec mes objets sans valeur. Je me documente sur la manière de nettoyer ces objets surtout cet objet circulaire. Je fabrique donc un bac à électrolyse et entame mon premier nettoyage.

Et ce fut la révélation, cette masse informe se révéla être un bouton en cuivre avec un « 56 » écrit dessus. Certes celui-ci se trouve fortement abimé mais il est réel. Je cherche donc sur internet et l’identifie comme un bouton du 56ème d’infanterie du Second Empire.

Mais je m’accroche et passe quasi toutes mes après –midi à parcourir les champs labourés en glanant mes bricoles. C’est au cours de ces ballades que je commence à m’interroger sérieusement sur ces débris de terre cuite. Au fil de mes sorties les autres membres des forums commencent à ne plus me voir de la même manière au vu du résultat que j’obtiens sans « machine ».

Les découvertes se poursuivent avec des monnaies du romain à nos jours, un boulet de couleuvrine, des boucles, boutons, etc.…. Et toujours ces satanés fragments de terre cuite qui j’en suis sûr sont des fragments de pipes. Mais pourquoi autant ????

Puis arrive le jour ou un membre du forum régional me propose de venir me voir et de me prêter une machine, « vu ce que tu trouves en visuel, tu devrais en trouver d’avantage avec une machine !! »

Rendez-vous est pris.

Je lui donne rendez-vous sur une parcelle ou je suis autorisé par le propriétaire et qui se trouve en bordure d’une tranchée Anglaise. Il déballe sa propre machine et me propose de faire une petite demi-heure de recherche, lui équipé et moi en visuel. Au terme de cette demi-heure il me montre sa récolte qui se compose d’étui, d’ogive, de bille de shrapnell, marceaux d’obus etc.…, de mon côté je lui présente 7 monnaies, 3 boutons, 1 boucle et deux bonnes poignées de fragments de pipes.

Il est sur le derrière, « bon sang tu fais comment » me lance t’il ! « Bin je marche et je regarde c’est tout ! » lui répondis-je !

C’est depuis ce moment-là que je partage mes sorties entre un mode équipé et visuel.

Mais les pipes alors ? Me direz-vous. Et bien je me suis un jour penché sur le sujet et j’ai commencé à les nettoyer et les regarder de plus près. Ainsi j’ai pu cultiver une passion pour ces fragiles témoins d’une histoire éphémère.

Lassé aussi d’être accusé de « pilleur » ou de « voleur » par des personnes qui pense que la détection n’est pratiquée que dans un but lucratif. Là au moins personne ne viendra me reprocher de ramasser ces fragments. Bien que cela m’a quand même valu des histoires, mais que voulez-vous la bêtise est humaine.

J’ai donc tout naturellement décidé d’aller plus loin en détaillant mes fragments et en les partageant avec d’autres passionnés. Ainsi j’aurais peut-être la chance d’obtenir des informations et des identifications qu’il me manque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pipe-en-terre.forumactif.com
 
Naissance d'une passion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La poésie, ma passion.
» ANTIC'AGRI a longages (organisé par "LABOUR PASSION")
» La lecture, ma passion
» PASSION - CHEVRONS
» Passion de Sable, de Rebecca Moleray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pipes en terre de nos campagnes :: Acceuil :: Histoire de passion-
Sauter vers: